Agenda et biographie

Agenda des expositions

  • 9 mai au 11 juin 2018 : « 10×15 », La Vénus Noire, Paris
  • 9 décembre au 23 décembre 2017 : « Corps d’eau », Le Yono, Paris
  • 6 novembre au 2 décembre 2017 (vernissage le 14 novembre à partir de 19h) : « Galerie de Vénus », La Vénus Noire, Paris
  • 17 juin au 8 juillet 2017 : « Shibari », La Factory, Bagnolet
  • 18 février 2017 au 18 mars 2017 : « à demi-nu », Malinka Sauna, Aix les Bains
  • 19 décembre 2016 au 20 décembre 2016 : « Artis sensualitas », Taken club, Paris
  • 13 novembre 2016 au 20 novembre 2016 : « Cabinet de curiosité », galerie Peep Art, Bruxelles
  • 22 septembre 2016 au 2 octobre 2016 : « Artis sensualitas », galerie Peep Art, Bruxelles

 

Biographie – Emmanuel R.

Beyond time, spiritual ties remain in your heart forever.

Malgré le temps qui passe, les liens spirituels restent à jamais dans notre cœur.

Mon histoire trouve ses racines à l’autre de bout du monde, en 2001, lors de mon premier voyage au Japon. C’est pour moi un bouleversement culturel total, surtout dans l’esthétisme. J’apprends à redécouvrir la beauté du monde qui m’entoure, l’observation, le temps qui passe et laisse son empreinte (wabi-sabi 侘寂). A partir de ce moment, le Japon devient ma terre de coeur et j’y retourne régulièrement m’y ressourcer.

C’est en 2010 que je découvre le shibari 縛り, discipline nommée Kinbaku 緊縛 au Japon. Pratique érotique et BDSM, c’est d’abord l’esthétisme des cordes sur le corps nu qui me fascine, puis les émotions qui lient les personnes et s’expriment dans un regard, un frémissement de peau. Je commence mon apprentissage du shibari en 2014 avec deux approches en parallèle, une émotionnelle basée principalement sur les sensations et une esthétique.

Ce nouveau rapport au corps est devenu mon univers. Il ne restait qu’un pas à franchir pour entrer pleinement dans le domaine artistique. Là aussi j’ai du passer par un long travail d’apprentissage et de formation avant de pouvoir faire mes propres shooting et enfin d’ouvrir mon studio photo en 2016, le Boudoir Shibari.

Du shibari initial, je travaille désormais de manière plus large sur des représentations érotiques, graphiques ou oniriques du corps. Les cordes ont toujours une grand place dans mon travail. S’est ajoutée désormais la lumière noire (lumière UV) qui m’a permis de développer une nouvelle créativité.

Cette évolution dans mon travail me permet d’avoir une démarche plus personnelle autour de l’inclusion, je donne une autre vision du corps, dans la suggestion, la mélancolie, les contours, la mise en valeurs des espaces vides appelés « Ma » 間 dans les arts japonais. Mon approche est fortement empreinte de la sensibilité de la culture et de l’érotisme japonais.

  • Avril 2017 : Workshop avec Bingo Shigonawa 紫護縄びんご
  • Mars 2017 : Workshop avec Kinoko Hajime 一鬼のこ
  • Novembre 2016 : création du Boudoir Shibari, lieu d’entrainement et studio photo
  • Avril 2015 : Workshop avec Nawashi Kanna 縄師 神凪
  • Décembre 2014 : début d’apprentissage du shibari
  • Octobre 2001 : premier voyage au Japon

Contact : boudoirshibari@gmail.com

 

English Biography – Emmanuel R.

Beyond time, spiritual ties remain in your heart forever.

My journey finds its roots on the other side of the world, in 2001, my first trip to Japan. This is for me a total cultural upheaval, especially from a aesthetic standpoint, I learn to rediscover the beauty of the world around me, the observation, the time that passes and leaves its mark (wabi-sabi 侘寂). From this moment on, Japan became my second homeland and I come back regularly to get new inspirations.

In 2010, I discover shibari 縛 り, a discipline called Kinbaku 緊 縛 in Japan. As an erotic and BDSM practice, it is first and foremost the aesthetics of the ropes on the naked body that fascinates me, then the emotions that bind people together and can be felt through an expression in the eyes or a quiver of skin. It’s with both these aesthetic and emotional approaches in mind that I start learning shibari in 2014.

But to be able to fully embrace the artistic side of my art I, once again, have to go through training and self learning before being able to do my own photo shoot and finally open my own studio in 2016, called Boudoir Shibari.

Starting with shibari, I now work around erotic, graphic or oniric representations of the body. Ropes are still a major player, so is the black light (UV light) that allowed me to develop a new creativity.

It is also a more personal process set around inclusiveness and give another vision of the body, in the suggestion, melancholy, contours, the emphasis of negative spaces or as known in Japanese arts « Ma » 間. My approach is a respectful homage to the sensibility of both Japanese culture and eroticism.

Contact : boudoirshibari@gmail.com

Publications

Revue Méninge #11 : http://revuemeninge.com/wp-content/uploads/2018/02/RM_11_Numerique_v2.pdf

Interview pour Fier Panda : https://www.fier-panda.fr/article/shibari-emmanuel-raffin

Portrait pour Saisons de Culture : http://www.saisonsdeculture.com/article/99/589,emmanuel-raffin

Podcast Mangacast : Hentai, shibari et sexualité au Japon http://www.mangacast.fr/emissions/emissions-de-2017/mangacast-n44-hentai-vision-de-sexualite/

Interview vidéo avec Charlie Liveshow : https://boudoirshibari.com/2016/04/interview-video-avec-charlie-liveshow/

 

L’ensemble de mes voyages au Japon : https://www.google.com/maps/d/edit?mid=zhN1UcD_zN8Y.k5i1a2mEkE3o