Alexis dans mes cordes : tous les shibari que j’aime

Définir ce que j’aime faire en photo est encore un peu compliqué, principalement parce que j’aime beaucoup trop de choses. Je n’arrive pas encore à me concentrer sur un style en particulier que je pourrais travailler et décliner à loisir et être reconnu pour. Mais peut être que je m’en moque en réalité.

Je n’ai absolument pas envie de tomber dans la routine , encore moins dans la facilité. Alors je continue d’explorer plein d’univers différents, à essayer de m’améliorer et d’innover à chaque shooting. Un de mes principaux axe de travail c’est la pose.

La pose c’est ce qui va faire qu’une photo sera insipide ou géniale. Forcée ou naturelle. On peut le travailler mais j’ai l’impression qu’il y a toujours une part de hasard et de liberté. Et surtout de complicité entre le photographe et le modèle. Des situation où l’on se comprend avec beaucoup de facilité et de naturel, ou le travail est simple et fluide. Ce fût le cas avec Alexis. Certes il pose depuis des années avec des photographes de talent de part le monde. Je suppose que cela aide à poser sans stress.

Mais comprendre immédiatement ce que j’attends et être capable de le retranscrire dans l’expression du visage et du corps, c’est loin d’être toujours une évidence, parfois cela demande beaucoup plus d’instructions, parfois ca ne vient pas ou peu. Parfois on capte autre chose que ce qu’on espère initialement. Mais là c’est exactement ce que j’avais en tête dès le début.

Alexis voulait poser pour mon univers shibari. Il aime bien ce que je propose et c’est pour cela qu’il m’a contacté. Alors plutôt qu’une petite part de mon univers, j’ai voulu le mettre en scène dans toutes les formes de shibari que j’aime et qui constituent mon travail photographique :

  • traditionnel
  • artisitique
  • lumière noire
  • kinky

Et chaque mise en scène a très bien marché. C’est rare que je fasse si peu de photos sur un shooting pour en obtenir au final autant excellente qualité.

 


Modèle : Alexis

Photographe et shibari : Emmanuel R.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Alexis dans mes cordes : tous les shibari que j’aime”