Projet hommage Chiharu Shiota 塩田 千春 Hajime Kinoko 一鬼のこ

L’ hommage Chiharu Shiota 塩田 千春 Hajime Kinoko 一鬼のこ est un grand projet photographique que je muri depuis plusieurs mois en hommage à deux artistes japonais que j’admire : Chiharu Shiota 塩田 千春 et Hajime Kinoko 一鬼のこ. Aussi avant de publier les 8 séries de photos de ce grand projet, je souhaite le détailler sur le concept et la forme.

 

 

Chiharu Shiota 塩田 千春

Chiharu Shiota – Uncertain Journey – 2016

Site internet : www.chiharu-shiota.com

J’ai découvert cette artiste japonaise en 2015 avec son œuvre réalisée pour la biennale de Venise. Si je n’avais pas retenu le nom à l’époque le visuel de l’œuvre m’avait marqué et j’ai été très heureux de la redécouvrir en 2017 pour une exposition à la Galerie Daniel Templon.

Chiharu Shiota mêle souvent des objets témoins de l’emprise du temps à de gigantesques toiles de fils, bien souvent rouge qui remplissent des pièces entières. Un travail dantesque et stupéfiant qui marque l’esprit, tout en ayant beaucoup de douceur et de mélancolie.

Lire aussi : Chiharu Shiota : Destination – Galerie Daniel Templon

 

Hajime Kinoko 一鬼のこ

Hajime Kinoko – spectacle Cyber Rope

Site internet : www.shibari.jp

C’est le premier attacheur japonais que j’ai connu, c’est aussi le style de corde que je pratique le plus régulièrement dans la forme technique (pour l’emprise, la relation au modèle je m’inspire beaucoup de Bingo Shigonawa depuis deux ans). Élève d’Akechi Denki puis de Nawashi Kanna, Hajime Kinoko s’est très vite démarqué des autres attacheurs par l’aspect artistique de sa pratique du shibari, à travers la photographie, des performances (dont Cyber Rope, un de ses premiers spectacles en lumière noire), des collaborations avec des artistes divers, et même des marques vêtements. Il est le seul japonais à sortir le shibari du microcosme BDSM pour en faire quelque chose de plus transversal, qui peut toucher un plus large public (le shibari ayant une très mauvaise image au Japon).

Lire aussi : Kinoko Hajime : RED 一鬼のこ写真集 [Livre]

Le projet

Dès 2017 le parallèle entre les deux artistes m’avait frappé, l’utilisation de fils rouge, de décors blancs, la manière de tisser les toiles …

Je suis très admiratif de leurs travaux respectifs. Et l’idée de faire quelque chose s’inspirant de cela, un hommage sans pour autant être une copie était née. J’ai souhaité adapter tout cela à mon univers très coloré en lumière noire mais me manquait la forme concrète pour mettre tout cela en œuvre. Le projet a réellement pris forme lorsque j’ai enfin trouvé les fils fluo pour réaliser une installation monumentale dans mon studio photo.

La structure

C’est elle qui est la base du projet. Constituée de 600m de fils fluorescents réactifs en lumière noire, j’ai pu la photographier à la fois avec mes flash habituels et en lumière noire pour offrir deux visions complémentaires.

 

Shibari et utilisation des cordes

Pour ce projet je me suis concentré quasi exclusivement sur l’emploi de mes cordes réactives en lumière noire. Et à la manière de Hajime Kinoko, j’ai souhaité à la fois réaliser du shibari traditionnel et des suspensions, mais aussi des motifs beaucoup plus novateurs voire employer les cordes de manière purement artistique, graphique, comme a pu le faire Hajime Kinoko dans sa série RED.

Enfin je me suis fixé comme contrainte de n’utiliser que des motifs que j’ai pu apprendre lors des workshops avec Hajime Kinoko ou Nawashi Kanna afin de garder une cohérence dans le style et rester dans l’hommage à cet artiste en particulier.

Lumière noire

Élément caractéristique et le plus personnel de mon style de photographie, je le souhaitais aussi au cœur de ce projet, d’où l’emploi de fils réactifs pour la structure et de cordes réactives pour le shibari.

Quelques séries de clichés ont été faites sans l’utilisation de cordes, avec du body painting et divers accessoires de lumière noire spécialement conçus pour ce projet.

 

 

Cet article sera suivi par la publication de 8 articles pour chacun-e des modèles (par ordre de réalisation) qui ont participé au projet et un dernier article sur le bilan et ce que m’a permis d’apprendre cette grande aventure.

 

Projet hommage Chiharu Shiota 塩田 千春 Hajime Kinoko 一鬼のこ

Hommage Chiharu Shiota 塩田 千春 Hajime Kinoko 一鬼のこ 1 : Octopus

Hommage Chiharu Shiota 塩田 千春 Hajime Kinoko 一鬼のこ 2 : Sharurotto

Hommage Chiharu Shiota 塩田 千春 Hajime Kinoko 一鬼のこ 3 : Nico Pex

Hommage Chiharu Shiota 塩田 千春 Hajime Kinoko 一鬼のこ 4 : Ingrid Ladouce

Hommage Chiharu Shiota 塩田 千春 Hajime Kinoko 一鬼のこ 5 : Olympe

Hommage Chiharu Shiota 塩田 千春 Hajime Kinoko 一鬼のこ 6 : Alaska

Hommage Chiharu Shiota 塩田 千春 Hajime Kinoko 一鬼のこ 7

Hommage Chiharu Shiota 塩田 千春 Hajime Kinoko 一鬼のこ 8

Bilan de l’hommage Chiharu Shiota 塩田 千春 Hajime Kinoko 一鬼のこ

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.