Drosera et Coré, duo en lumière noire 4


Que se passe-t-il quand deux amies passent me voir au studio photo ? Des bêtises forcement! on joue avec les cordes puis avec la peinture et voilà … Heureusement mon appareil photo est toujours là pour capturer des instants de complicité en duo et ça marche plutôt bien.

Et dire que la thématique de base était shibari, mais voilà parfois ça ne marche pas comme je voudrais alors plutôt que de m’acharner sur l’idée de base, je pars dans une toute autre direction. J’apprends à m’adapter, à rebondir sans communiquer ni mon stress ni ma déception, rester enthousiaste et volontaire sur une nouvelle idée. J’ai aussi testé beaucoup d’éclairages différents, plutôt que d’avoir des tons opposés, cette fois ci je me suis intéressé à des variations de tons proches. Je pense que c’est une idée intéressante pour du nu minimaliste et du shibari.

Pour le body painting, les choix sont vite beaucoup plus limités, il faut une couleur qui contraste avec les peintures et qui détoure le corps du fond noir. Donc le choix s’oriente rapidement vers des teintes sombres et froides.

Le plus étonnant reste la luminance des couleurs de peinture qui viennent se refléter sur le visage, venant ainsi créer de très jolis reflets. Là aussi je pense qu’il y a une thématique à développer sur un prochain shooting. C’est l’aspect le plus amusant pour moi de procéder en expérimental, n’ayant trouvé aucune ressource intéressante sur la lumière noire, outre le fait de devoir encore plus réfléchir au placement des lumières qui impacte directement sur la luminance des objets réactifs, ceux ci deviennent aussi des sources de lumière avec un impact sur leur environnement direct.

A ce jour c’est ma série la plus maîtrisée en lumière noire et celle dont je suis le plus fier, en particulier sur les couleurs et la composition. Et cela me pousse vers des photos de plus en plus complexes, avec toujours plus d’objets réactifs pour mettre en valeur les corps. Avis aux modèles volontaires …


Modèles : Drosera et Coré

Photographe et shibari : Emmanuel Créateur

 

Découvrez aussi :


Emmanuel Créateur

A propos de Emmanuel Créateur

Couturier des cordes (shibari) et créateur de liens émotionnels

Amateur d’arts érotiques et hédoniste au quotidien, japonais dans une autre vie, parfois dandy et souvent gastronome.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Drosera et Coré, duo en lumière noire