Tuto shibari 14 : choisir un tenugui (手拭) 1


Le Tenugui (手拭) est très souvent utilisé en shibari comme bandeau pour mettre sur les yeux d’une personne attachée.

Cela permet de se concentrer plus sur les sensations de la corde sur la peau et d’éviter les sollicitations visuelles extérieures.

Cependant il est important de toujours s’assurer au préalable que la personne attachée est consentante pour ce bandeau, la privation d’un sens peu entraîner une panique ou des réminiscences désagréables chez certaines personnes et potentiellement créer une situation de danger dans les cordes par des réactions imprévues ou violentes.

Si n’importe quel bandeau fera parfaitement l’affaire, un tenugui apportera un peu d’exotisme japonisant à votre shibari.

Le tenugui classique est un bandeau en coton de 90cm par 35cm. A la base c’est une sorte de petite serviette que l’on peut emporter partout avec soi, multi usage, pour se sécher les mains, éponger la sueur sur le front en été, emballer un objet …

Le motif à pois bleu sur fond blanc est le plus facilement trouvable en rouleau de grande longueur que l’on pourra découper à la taille souhaitée et aussi le moins cher. Mais c’est le tenugui utilisé par les cuisiniers de restaurants notamment ! Pas très glamour …

Rassurez vous comme tout le monde j’en ai un aussi. Il faut avouer qu’il est pratique, étant peu cher il est d’un coton très fin et donc très facile à manipuler. Par contre il se détériore aussi très vite. Et il faut aimer l’uniformité et avoir le même que tout le monde.

Pourtant les tenugui existent en une énorme diversité de couleurs et de motifs au Japon. A adapter en fonction de la personne, des saisons, ou des besoins photographiques.

Et leur prix restent très modique. 10€ pièce environ. Pour les parisiens il est possible d’en trouver dans les petites boutiques d’artisanat rue saint Anne ou dans la fabuleuse boutique Yodoya (6 Rue Saint-Gilles, 75003 Paris 

J’ai acheté mon tenugui dans une petite boutique du centre ville de Kyoto pour 850 yen (moins de 8€). Le coton est cette fois ci bien plus épais, plus occultant pour la vision mais aussi un peu plus difficile à nouer. Il a été utilisé sur cette série de photos.

 

 


Retrouvez d’autres tutoriels sur le shibari ici : https://boudoirshibari.com/category/tutorial-shibari/

Le shibari reste une pratique dangereuse et je vous conseille de l’apprendre dans un lieu sécurisé avec des professionnels. Un tutoriel ne vous donnera jamais les tensions exactes à appliquer sur les cordes ni ne corrigera vos erreurs. Il existe plusieurs structures en France qui donnent des cours, n’hésitez pas à vous rapprocher de l’une d’entre elle pour apprendre et vérifiez qu’elle dispose bien des assurances adéquates pour exercer.

Découvrez aussi :


Emmanuel Créateur

A propos de Emmanuel Créateur

Couturier des cordes (shibari) et créateur de liens émotionnels

Amateur d’arts érotiques et hédoniste au quotidien, japonais dans une autre vie, parfois dandy et souvent gastronome.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Tuto shibari 14 : choisir un tenugui (手拭)