Donner un bain 5


Elle m’a accepté avec toutes mes fêlures.

Elle n’a pas eu peur, elle a voulu savoir qui j’étais.

Elle m’a dit avec beaucoup de tristesse que je ne pourrai pas prendre toute la misère du monde sur mes épaules.

Elle n’a pas compris que personne ne prenne soin de moi alors que j’essaye sans réussir d’aider trop de gens.

Elle n’a pas plus compris que je ne prenne jamais de bain.

Alors elle m’a dit qu’elle me donnerai un bain. Je me suis imaginé nouveau né dans ses bras. J’ai de suite senti toute sa ferveur dans cette proposition. C’était beaucoup plus qu’un bain qu’elle me proposait. Mais peut-être était-ce la seule chose qu’elle se sentait capable de m’offrir à ce moment là. Où savait elle déjà le bien qu’elle me ferait en s’occupant de moi ?

Elle s’est mise à nu, comprenez le vous voudrez, vous toucherez forcement à une part de vérité. Elle m’a laissé plonger dans l’onde puis s’est glissée derrière moi. Je l’ai a peine perçue tant elle se faisait discrète. Elle m’a délicatement installé contre son cœur. J’ai fermé les yeux. Je l’ai laissé faire. Je ne laisse jamais personne faire pourtant.

L’eau passait de ses mains à mon torse. Par petite touches elle me réchauffait.

Elle lavait mon corps, les larmes ruisselaient doucement, imperceptiblement. J’essayais de les cacher dans la vapeur, le visage enfoui dans son sein. Elle a nettoyé mon âme. Elle m’a apaisé.

Face à moi, elle ne voulait pas que je la regarde. Je ne pouvais m’en empêcher. J’étais touché par ses gestes, son attitude. Humble, douce, dévouée. Son attention n’était portée que sur ce qu’elle faisait, elle s’était totalement abandonnée. Son corps si blanc et lisse constellé de beautés en petits grains. Elle pris ma main pour la poser sur son sein et me savonner le bras. Puis fit de même avec mon pied. Elle me donnait du plaisir sans compter, sans rien garder.

 

***

 

Elle bouleverse tous mes repères. Elle apaise mon monde de braises. Elle prend sa tâche à cœur et en fait son destin.

Je découvre ce qu’est une relation D/s moi qui n’ai jamais aimé que le SM. Je découvre ce qui m’est essentiel. Recevoir au lieu de prendre. Je lui ouvre mon âme.

Le destin se plaît à se jouer de moi et à mettre sur mon chemin des personnes qui font voler en éclat toutes mes certitudes, toutes mes armures.

Et je lui en sais gré.

 


Illustration : Diane sortant du bain – François Boucher – 1742 – Musée du Louvre

Découvrez aussi :


Emmanuel Créateur

A propos de Emmanuel Créateur

Couturier des cordes (shibari) et créateur de liens émotionnels Amateur d'arts érotiques et hédoniste au quotidien, japonais dans une autre vie, parfois dandy et souvent gastronome.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Donner un bain