Non, le trio ce n’est pas 2+1

Ou plutôt le trio ne devrait pas être du 2+1.

+1, la notion est tellement porteuse d’exclusion. D’un côté le couple, de l’autre, le +1. A qui cela peut-il faire envie ? En quoi est-ce la marque d’une sexualité épanouie ?

Parle-t-on d’un gang bang en 1+X ? D’échangisme en 2+2 (quoi que là j’ai mon opinion, mais personne n’emploie ce terme) ?

D’ailleurs lorsque l’on évoque le 2+1 c’est surtout pour parler du trio FFH, rarement du trio HHF.

Étonnamment le trio HHF est souvent évoqué comme la marque d’une sexualité épanouie pour la femme.

Le trio FFH lui est par contre le représentant d’une sexualité contrainte par l’homme du couple qui ne cherche qu’à asservir deux femmes. Rappelons que certain(e)s blogueurs(ses) libertin(e)s vont jusqu’à écrire que les femmes bisexuelles n’existent pas, que la bisexualité n’est qu’une projection des fantasmes masculins et que les femmes bisexuelles en clubs en fait sont des hétéros qui se forcent … Bienvenu dans le monde libertin de tolérance hétéronormative ! Aussi choquants que puissent être ces propos, passons…

+1, je crois que j’ai toujours entendu et lu ça à propos du trio FFH, un triste constat. Qui doit nécessairement correspondre à une réalité des choses. Une réalité de certains couples qui souhaitent s’amuser un soir à 3, que l’on retrouve sur beaucoup de sites de rencontre, beaucoup plus rarement en club libertin. Couple qui ne cherche pas d’échange, de partage avec quelqu’un d’autre et qui au final devient la version couple de l’homme mort de faim qui traine en zombi(t)e dans les couloirs des clubs.

Le libertinage tel que je le conçois ce n’est pas uniquement une sexualité de groupe ou multiple. C’est aussi donner une vraie place à l’autre un vrai partage.

Et donc ne pas concevoir un trio comme un 2+1, comme un extra pour le couple, mais bien comme une sexualité à 3, l’espace d’un moment.

Ce n’est donc pas une concurrence entre 2 personnes pour le plaisir de la troisième, d’ailleurs comme dans toute relation libertine dès qu’une once de jalousie pointe mieux vaut fuir. Ce n’est pas faire une place à un troisième non plus.

Salopard

C’est justement autre chose qu’une sexualité de couple, l’entité couple ne peut plus subsister pendant ce moment, elle est mise à part et chacun des membres du trio remis à égalité.

Certains affirment que le trio FFH n’est qu’une chimère pour les couples libertins, qu’ils feraient mieux d’abandonner et de passer à d’autres pratiques. Je ne peux que les rejoindre mais pas pour les mêmes raisons : tant que le trio sera considéré comme du 2+1 il vaut mieux s’abstenir, pour le plaisir de tous. Ce n’est qu’en concevant le trio comme une relation à 3 que cela peut fonctionner.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

28 commentaires sur “Non, le trio ce n’est pas 2+1”

    • Emmanuel Créateur