L’échangisme, c’est chiant !

Ça ne devrait pas l’être, d’ailleurs je suis convaincu que dans l’idéal ça ne l’est pas. Ça me dérange d’écrire cela mais c’est un triste constat de six ans de libertinage, malheureusement la grande majorité du temps, l’échangisme c’est chiant.

Parce que l’échangisme se résume bien trop souvent non pas à une relation à 4 mais à recréer un rapport sexuel à deux, avec la seule variation que la personne change.

Un 2+2 en côte à côte.

Ce qui est très drôle d’ailleurs car les espaces de discussion libertin sont toujours remplis de grands défenseurs de l’échangisme, pourfendeurs des autres pratiques qui viennent souiller le sacrosaint échangisme. Le côte côte (cotcot ? comme la poule ???) c’est horrible, ça va tuer le libertinage, les clubs … c’était mieux avant. Par contre l’échangisme pour faire du 2+2 l’un à côté de l’autre au final c’est top …

Il faudra m’expliquer un jour, je n’ai toujours pas saisi la nuance.

Si l’échangisme c’est refaire ce que je fais avec ma compagne mais avec quelqu’un que je ne connais pas et en moins bien parce qu’on ne se connait pas justement et qu’on découvre à tâtons ce que l’autre apprécie en superficialité, ça ne m’intéresse pas. Ce n’est pas satisfaisant.

piratesourcil-echangismeImage provenant du blog BD : http://piratesourcil.blogspot.fr/

Finalement les configurations en nombres impairs (3, mais en vrai trio, à lire ici, 5, 7 ou plus …) sont celles qui se révèlent les plus intéressantes. Loin d’être bancales, elles forcent aux changements, aux variations. Le 2+2 offre le confort d’un partenaire, pas besoin d’en changer, plus simple de se concentrer sur un seul ou de trouver son plaisir, on reste en terrain connu. Et on évite soigneusement de se toucher entre hommes parce que bon faudrait surtout pas qu’on nous pense bi ou homo hein …

Le nombre impair oblige à se mettre en danger, à innover, à sortir de sa zone de confort, à accepter l’autre, quelque soit son sexe, pour s’occuper d’un troisième. Cela oblige à changer les configurations et donc bien souvent les positions. L’impair c’est le mouvement, l’imprévisible, la variété. l’impair c’est aussi se confronter à la bisexualité.

L’échangisme, en particulier en club, c’est bien trop souvent une levrette ou un missionnaire en 2+2 et ça je trouve que c’est chiant. Alors désolé je suis libertin mais pas échangiste. Du moins tant que l’échangisme ne sera pas un vrai partage à 4.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

13 commentaires sur “L’échangisme, c’est chiant !”

    • Emmanuel Créateur
    • Emmanuel Créateur
        • Emmanuel Créateur