Les objets du désir au Japon – Agnès Giard 5


108 : chiffre symbolique du bouddhisme.

108 comme les désirs dont on doit se débarrasser pour atteindre le nirvana.

108 comme beaucoup de symboles qui régissent le Japon.

Agnès Giard a sélectionné 108 objets japonais symbolisant l’érotisme, le désir, l’envie, l’amour. Un peu de tout, du bonbon salé (que j’avais déjà goutté et dont j’ai découvert la signification à mon grand étonnement) aux sextoys, en passant par les figurines de Daruma dont tout voyageur au Japon en a ramené une dans son sac mais en connait il la véritable origine?

bonbonjap

Il m’avaient été offert par une amie (japonaise) lors de mon premier voyage au japon. Ces bonbons font référence aux premiers émois de la jeune femme sur le paquet. Elle et son petit ami sont tombé amoureux au premier regard, sous les abricotier en fleur (le bonbon est aux abricots). Voila ce paquet m’avait été offert lorsque nous nous sommes quitté à l’aéroport, moi repartant vers la France. J’en comprends avec beaucoup d’émotion toute la signification aujourd’hui…

 

Quelques objets surprenants du livre :

somjapan

La machine à branler 

 

taka

Le moulage de la main de Taka Kato (acteur porno japonais, ayant tourné avec plus de deux milles femmes et affirmant avoir identifié 7 zones érogènes à l’intérieur du vagin.

 

nawa

La corde spécifique au shibari, frottée à l’huile de cheval (bayu) pour la rendre plus douce.

 

marimokkori

Mari mokkori, mascotte de l’ile d’hokkaido, toujours plein de vigueur.

 

 

Et une anecdote trouvée à la lecture de ce livre, les couples échangistes japonais se rencontrent aussi dans des love hotels prévus spécifiquement à cet usage avec 3 ou 4 lits par chambre. Il va nous être difficile de libertiner au Japon.

 

Certes le livre intéressera surtout les passionnés du Japon, mais les curieux pourront le feuilleter sans se lasser. 108 chapitres de une à 4 pages. Le passionné y trouvera tous les détails, jusqu’au prix et le site pour commander. La mise en page est superbe comme d’habitude.

 

De l’histoire, de la culture, du sexe fun, bizarre, étrange, inattendu. Bref un bon concentré de tout ce pourquoi j’adore Agnès Giard.

Découvrez aussi :


Emmanuel Créateur

A propos de Emmanuel Créateur

Couturier des cordes (shibari) et créateur de liens émotionnels Amateur d'arts érotiques et hédoniste au quotidien, japonais dans une autre vie, parfois dandy et souvent gastronome.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 commentaires sur “Les objets du désir au Japon – Agnès Giard

  • Manger Baiser - Le blog

    Dernier article avant le voyage au Japon, mais rassurez vous j ai planifie des publications pour toute la durée du voyage, des photos ici et sur Instagram, et bien sûr plein d articles sur le Japon au retour.

    A bientôt !

  • Audere est facere

    J’ai terminé la lecture de ce livre il y a peu. J’ai été aussi charmée que vous. Le rapprochement entre l’objet présenté et le désir est quelques rares fois un peu forcé mais les explications toujours intéressantes.

    Concernant votre remarque sur les love hotels, il m’est arrivé de me retrouver avec mon amant dans une de ces chambres. Nous avions choisi cette chambre car la photo avec la croix de St André et multitude de miroirs nous attirait. A l’intérieur, nous fûmes surpris par la taille importante de la chambre. C’est finalement en lisant les explications que nous avons découvert qu’elle était prévue pour 2 personnes ou plus. Toujours bon à savoir !

    Je vais maintenant commencer son livre L’imaginaire érotique au Japon. En espérant qu’il me transporte autant que Les objets du désir.