Maiko, geiko et geisha – Une vison du Japon [3] 3


Une maiko est une apprentie geisha, ou plutôt une apprentie geiko comme l’on dit à Kyoto. Maiko, geiko, geisha appartiennent déjà quasi ment au passé. Ces femmes d’art et d’esprit ont quasiment disparu, elles ne sont plus qu’une poignée principalement à Kyoto, leur ville d’origine, et un peu à Kanazawa.

Bien loin du cliché de la prostituée, la geisha n’est quasiment plus dans le monde des hommes, elle est au-delà et fait l’objet de nombreux fantasmes.

Aujourd’hui il est très rare d’en voir. Parfois le soir dans la ruelle Potoncho à Kyoto il est dit qu’on peut en croiser au sortir d’un restaurant où elles donnent spectacle, pour des montants astronomiques. J’en ai aperçu une furtivement une fois.

Bien souvent l’on croisera des jeunes femmes apprêtées spécialement pour la journée à Gion, autre quartier de Kyoto, mais ne vous y trompez pas, ce n’est qu’un (fort joli) costume pour une séances photo.

Non les meilleures occasions de les entrevoir exercer leur art restent encore les spectacles annuels qu’elles donnent ou comme ici à l’occasion d’une présentation spéciale au Miyakomesse, à proximité du sanctuaire Heian Jingu à Kyoto, qui accueille dans son sous-sol une large collection d’artisanat local.

 

Le Miyakomesse est visitable directement sur Google street view si vous ne pouvez vous y rendre : https://www.google.fr/maps/@35.0133037,135.7806673,3a,75y,8.47h,69.62t/data=!3m6!1e1!3m4!1siZlPwtCFhp65XG8etKuC_w!2e0!7i13312!8i6656!6m1!1e1

J’ai mis la visite juste devant les kimonos ! A vous de vous promener où bon vous semble…

(Et vous l’aurez compris, ces quelques français qui pour vous impressionner, vous vantent connaitre personnellement des geisha et plus encore, sont très probablement de fieffés menteurs !)

Découvrez aussi :


Emmanuel Créateur

A propos de Emmanuel Créateur

Couturier des cordes (shibari) et créateur de liens émotionnels

Amateur d’arts érotiques et hédoniste au quotidien, japonais dans une autre vie, parfois dandy et souvent gastronome.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Maiko, geiko et geisha – Une vison du Japon [3]