Des bleus et des plaisirs 1


Amandier en fleurs, Vincent Van Gogh (1890) – Musée van Gogh, Amsterdam (Pays-Bas)

 

Lo est désormais à notre service.
Je vous ai déjà évoqué notre première rencontre : http://mangerbaiser-blog.com/2015/03/a-votre-service-monsieur/

L’Onirique a fait aussi un très joli texte sur le trio BDSM qui a suivi : http://soumise-aux-bleus-du-ciel.blogspot.fr/2015/04/en-double.html

puis un second : http://soumise-aux-bleus-du-ciel.blogspot.fr/2015/05/jai-lame-sombre.html

Lo est revenue depuis, plusieurs fois déjà. Les trios avec elle prennent une toute autre saveur que ceux que nous pratiquons habituellement avec d’autres femmes. Je me plais à lui enseigner tout ce que j’ai pu apprendre jusqu’ici sur les pratiques BDSM, le matériel, la sécurité. Si j’ai accepté que je ne puisse jamais protéger les gens de leur propre ignorance dans leurs pratiques, Lo est une toile vierge qui ne demande qu’à apprendre. Alors j’essaye de lui transmettre le meilleur.

C’est aussi l’opportunité pour L’Onirique et moi de pouvoir totalement nous libérer, dans nos pratiques entre nous ou avec elle. Une main qui enserre les cous sans retenue, des gifles qui s’abattent violemment, des culs devenus violets sous mes bon soins à la main, à la badine, à la cravache, au fouet …

 

L’Onirique n’a jamais été aussi créative dans ses perversions. Et pourtant Lo est aussi une petite poupée fragile qu’elle prend plaisir à coiffer longuement et moi à les regarder, dans leur douceur que je vais prendre plaisir à briser l’instant d’après. Tout semble plus intense avec cette liberté absolue. Pourtant il n’y a rien de nouveau, des trios nous en faisions depuis longtemps, des pratiques BDSM aussi.

 

Nos dernières rencontres me le prouvent, l’extase sexuel c’est avant tout des pratiques en harmonie mais aussi des partages, des envies. Pour cela pas besoin de bla-bla pendant des heures. Cela fonctionne ou cela ne fonctionne pas c’est ainsi. Pas besoin de forcer. Juste à trouver ceux qui seront suffisamment en concordance.

 

Alors dans l’intimité d’une chambre comme au grand air il sera possible de tout faire. Possible de placer ces deux chiennes l’une à côté de l’autre, sœurs de tourments se tenant la main et s’embrassant, le sexe dans le cul de l’une, la main dans celui de l’autre, puis de déverser des flots de semences sur ces deux langues entremêlées. Et d’atteindre une jouissance que probablement bien peu connaitront.

 

Découvrez aussi :


Emmanuel Créateur

A propos de Emmanuel Créateur

Couturier des cordes (shibari) et créateur de liens émotionnels Amateur d'arts érotiques et hédoniste au quotidien, japonais dans une autre vie, parfois dandy et souvent gastronome.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Des bleus et des plaisirs