Mask [Club libertin]


Mask Paris
18 rue Feydeau 75002

J’entends parler de ce club depuis longtemps, comme une alternative sérieuse aux Chandelles, un lieu tout aussi beau mais moins de pression à l’entrée. C est certainement là la principale erreur, comparer le club aux Chandelles, y aller avec des attentes identiques aux Chandelles est un combat perdu d’avance.

Pourtant tout avait fort bien débuté: le voiturier en face du club, l’accueil fort chaleureux, la visite du club avec le staff, un vrai Dj en sous sol, une décoration chaleureuse, innovante même avec un espace lounge où l on peut à la fois boire un verre et se laisser aller à des ébats plus poussés … Bref les premières minutes dans le club furent un régal.

Bien sur, de ci de là on perçoit des petits détails clairement inspirés des Chandelles, à commencer par les préservatifs, les serviettes de la salle de bain, l escalier, le buffet de bonbons très généreux. Encore de ravissants détails. Mais lorsque l’on évoque les Chandelles c est aussi, surtout, pour sa clientèle très choisie. Un club sélect c est le choix d’une clientèle partageant certains goûts, et d’aspects esthétiques précis.
Ce soir fut il spécifique, avons nous joué de malchance ? Sincèrement un club où l on peut se balader en sweat à fermeture éclair, en t shirt, en polo blanc et fluo, en jean et chaussures de sport (noires ouf !), j ai franchement du mal à accrocher et à me sentir dans une ambiance sensuelle et séductrice. Si nous n’avions pas eu un rendez vous avec un couple, nous serions probablement parti très rapidement tant personne n’arrivait à éveiller le moindre érotisme, ce fut plutôt une longue attente angoissée jusqu’à l arrivée salvatrice de ceux que nous devions avec bonheur rencontrer.
Le club propose aussi une large variété de masques très affriolants, initiative qui m a beaucoup plu là encore. Et les soft à volonté.
Non décidément ce club avait tout pour plaire. Mais pour nous, c’est la comparaison avec les Chandelles qui est totalement usurpée (notez que ce n’est aucunement la faute du club, mais de ceux qui en parle) et la clientèle trop peu dans la séduction, ce qui pour un club de ce type est fort regrettable.
Ce n’est pas ce que nous attendons d’un club libertin. Encore un fois, je ne sais pas si ce soir était représentatif mais je ne pense pas que nous y retournerons pour nous en assurer.

Découvrez aussi :


Emmanuel Créateur

A propos de Emmanuel Créateur

Couturier des cordes (shibari) et créateur de liens émotionnels Amateur d'arts érotiques et hédoniste au quotidien, japonais dans une autre vie, parfois dandy et souvent gastronome.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *