Ma découverte des cordes [2/4]



Deux ou trois ans ont passés.
Et puis voilà, fortuitement, au détour d’un post sur un martinet qui a retenu mon attention, je fais la connaissance d’une agréable personne qui partage mon amour immodéré du Japon, ce n’est pas tous les jours que je trouve à parler de manière si passionnée, si cultivée. Je suis heureux d’avoir trouvé un alter ego qui comprend ce qui me fascine et qui vit le japon au quotidien aussi. Et puis vient l’évocation des cordes, elle est passionnée, elle et lui donnent des cours.
Ils me proposent une initiation.
Mes yeux brillent, je n’avais jamais osé m’inscrire à un cours, ne sachant pas à quoi m’attendre ni si cela conviendrait par rapport à mes attentes.
Mais de tels passionnés du Japon allaient nécessairement me comprendre, être dans l’état d’esprit que je souhaite, que j’attends, me transmettre un art (martial, ne puise-t-il pas ses racines dans le 捕縄術 hojojutsu) ?
En aparté, pour quiconque s’intéresse un tant soit peu à l’histoire, je conseille de feuilleter le Zukai Torinawajutsu de Fujita Seiko, synthèse des techniques recensées de Hojojutsu par clan, le livre n’est peut-être pas exhaustif, ces techniques étant secrètes, mais à ce jour c’est le plus complet sur le sujet. Si cet ouvrage n’est plus édité au Japon malheureusement, quelques versions numérisées circulent sur le net.
Et effectivement j’ai trouvé tout ce dont j’avais besoin, cet esprit japonais d’accueil, de partage, une style  d’attache sobre, net, visuellement superbe, tout m’a immédiatement plu, sans omettre le contact humain.
Lorsqu’on recherche un appartement pour vivre, il y en a toujours un qui une fois le seuil franchi nous dit, c’est là que je veux vivre et pas ailleurs. Et bien c’est là que je voulais apprendre et pas ailleurs.
Les contraintes de la vie feront que de nombreux mois s’écouleront avant le prochain cours mais ils ne mettront pas à mal mon envie.
Anecdote amusante (et ce ne sera pas la seule, une autre encore plus troublante illustrera la troisième partie), je découvre au détour d’une conversation que mon professeur gère un site d’informations sur le BDSM et les cordes. Ce site n’est autre que BDSM-info, le site que j’avais pris en référence plusieurs années avant. Certains diront que c’est un signe, pour moi c’est surtout la confirmation que je trace ma route dans la bonne direction, conformément à mes envies.
Je découvre aussi à ce moment la notoriété et les incroyables connaissances dans de nombreux domaines de celui qui me transmet son savoir, je suis étonné de la chance que je peux avoir et de manière générale des rencontres formidables que je peux faire ces derniers temps.
A suivre …

Découvrez aussi :


Emmanuel Créateur

A propos de Emmanuel Créateur

Couturier des cordes (shibari) et créateur de liens émotionnels

Amateur d’arts érotiques et hédoniste au quotidien, japonais dans une autre vie, parfois dandy et souvent gastronome.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *